Milonic DHTML/JavaScript Menu Sample Page DHTML JavaScript Menu By Milonic
Centre de formation
Cantine scolaire
Nos Programmes sont réalisés avec l'appui de :
accueil>Rapport sur le déroulement des activités de la rencontre

RAPPORTS SUR LE DEROULEMENT DES ACTIVITES DE LA RENCONTRE : LES 500 ANS DE LA REFORME MARTIN LUTHER

Jour : mercredi 02 avril 2014

1°. Méditation biblique par le Rév. Dr. Vincent MUDERHWA

La séance a été ouverte par la prière du Rév. Président et Représentant Légal de la CBCA, Rév. Dr. KAKULE MOLO. Après la prière, nous sommes passés à la méditation biblique animée par le Rév. Dr Vincent Muderhwa. Cette méditation a été tirée de l’Epitre de Paul aux Romains 3 :21 – 28 sous le thème : Le salut, une reconversion du regard sur soi-même et sur Dieu. Dans cette péricope, le messager du jour a insisté sur le verset 28 où il a montré que nous sommes sauvés par la foi et non par nos œuvres. Dans la même logique, le messager insisté sur le fait que Martin Luther nous a révélé une grande vérité, celle d’arriver à découvrir que la justice de Dieu est révélée dans l’évangile. En effet, il est écrit que « le juste vivra par la foi » .

La justice de Dieu est attribuée à l’homme pécheur par la foi en Jésus- Christ. Il n’est pas question de la justice active qui punit sans vergogne les pécheurs mais elle est passive, parce que Dieu, dans sa miséricorde, justifie l’homme au moyen de sa foi. Dieu est au centre de l’œuvre du salut, par la puissance, il donne la force à l’homme de vivre une vie rayonnante et qui glorifie Dieu dans ce monde. En conclusion, il a martelé sur le fait que Martin Luther doit rester notre modèle, un modèle pour nous tous. Cette méditation a été clôturée par la prière dirigée par le Rév. Dr. Samuel Ngayihembako Mutahinga.

2°. Présentation des invités.

La parole a été donnée au Coordinateur Kasereka Lutswamba pour qu’il présente les invités. Prenant la parole, le Directeur du Département de l’Enseignement a fait la présentation en suivant l’ordre ci-dessous :

3°. Mot d’ouverture par le Rév. Président et Représentant Légal de la CBCA

Reprenant la parole, le Rév. Président Communautaire et Représentant Légal de la CBCA a adressé son mot en souhaitant d’abord la bienvenue à tous les visiteurs qui, en dépit de difficultés rencontrées sur leurs voyages respectifs, Dieu les a gardés et les a fait arriver à Goma sains et saufs.

Il a ensuite remercié les visiteurs pour leur présence qui, en fait constitue une marque de solidarité, d’amour et d’attachement pour nous. Il a exhorté les participants à être des « christs » les uns pour les autres, c’est-à-dire avoir l’esprit d’entraide entre nous. Il a également parlé de la situation sécuritaire de la ville de Goma et a encouragé les visiteurs à ne pas avoir peur des coups de balle qui peuvent retentir par ici et par là mais plutôt de travailler sans crainte. Il a terminé par souhaiter à tous encore une fois la bienvenue, un bon travail et un séjour agréable à tous à Goma. C’est à ces mots qu’il a déclaré ouverts les travaux de la rencontre de Goma sur les 500 ans de la réforme de Martin Luther.

4°. Présentation des objectifs de la rencontre par Monsieur Georg Michael Schopp

Dans sa présentation, Monsieur Georg Michael a donné les objectifs de cette rencontre. Il a expliqué comment le projet a commencé. Au départ c’était une réflexion de trois personnes dont deux présentes dans la salle, son évolution et finalement comment on en est arrivé là où nous sommes aujourd’hui. En fait, leur objectif était que nous puissions nous rappeler les actions du Réformateur le plus illustre, Martin Luther, évaluer les acquis de la réforme. Trouvez ci-dessous quelques uns des objectifs visés :

5°. Première conférence

Orateur : le Professeur Samuel Ngayihembako Mutahinga

Thème : La réforme de Martin Luther et son héritage.

De cet exposé nous retenons que la Réforme de Luther s’inscrit dans un contexte historique de l’Humanisme et la Renaissance du XVIè Siècle .En effet , la volonté est manifeste car l’intelligentsia humaniste de l’ époque prônait le retour aux sources et non pas lire les gloses et se limiter aux commentaires d’autres personnes. De même, sur le plan éducatif, ce siècle s’inscrit dans un contexte où l’on veut rejeter radicalement la scolastique, le dogmatisme et le magister dixit aristotéliens. Martin Luther devient ainsi le porte - étendard de cette nouvelle sensibilité culturelle. Son principe se résume dans les soli .D’abord Sola Scriptura qui met en exergue la primauté de la Bible sur tout. Chaque chrétien peut la lire. Sa vérité est incontestable. En effet, Luther suppose qu’avec la notion du sacerdoce universel nous avons un seul maitre, Jésus. L’identité du protestant actuel se résume dans le souci d’être cloué à la Bible.

Ensuite, la justification par la foi ou la sola fides à partir de l’Epitre de Paul aux Romains .La pensée de Luther a influencé toute l’Europe et l’Amérique, car nos églises sont issues des missions américaines et européennes.

En conclusion, nos églises actuelles se sont approprié cette doctrine en la radicalisant même jusqu’à verser dans les excès. Certaines de nos communautés ont sombré dans des exégèses farfelues et erronées. Cela est à la base des sectes et les Eglises dites de Réveil qui pullulent.

PDF - 211.2 ko
Rapport sur le déroulement des activités de la rencontre
| | Accueil | ©Communauté Baptiste au Centre de l'Afrique - Coordination Communautaire des Ecoles Conventionnées Protestantes ® 2010